Sophrologie et Valeurs, une porte vers la connaissance de soi

9 octobre 2019 in Développement personnel et Bien-être



Sophrologie et Valeurs, une porte vers la connaissance de soi

En lisant le titre de mon article, vous devez vous demander quel est le rapport entre sophrologie, connaissance de soi et  les valeurs ? Ce que je comprends tout à fait, puisque parler des valeurs n’est pas un sujet évident et facile à aborder de manière générale. Et pourtant, selon moi, se poser question sur ses propres valeurs  est primordial lorsque l’on commence un travail sur soi de développement personnel pour se connaitre d’avantage. Ainsi, il me semblait important de rédiger un article sur ce sujet passionnant.

« Valeurs » et définitions :

Avant de vous exposer mon raisonnement, regardons dans le dictionnaire Larousse,  la définition du mot « VALEUR ». Il existe de nombreuses définitions de ce mot mais j’en ai retenu 3 qui semblent convenir à notre sujet.

 nom féminin

1/ Ce en quoi une personne est digne d’estime sur le plan moral, intellectuel, professionnel :

 Ex : C’est un homme de grande valeur.

synonyme : mérite

 littéraire

2/ Courage, vaillance guerrière.

3/ Ce qui est posé comme vrai, beau, bien, d’un point de vue personnel ou selon les critères d’une société et qui est donné comme un idéal à atteindre, comme quelque chose à défendre.

La dernière me semble être celle qui se rapproche le plus de notre réflexion du jour.

Définir la notion de valeur n’est pas évident car c’est un sujet philosophique qui peut vite sembler complexe au premier abord.

La première fois que je me suis questionnée sur ce sujet, je me suis demandé comment je définirais la notion de valeur telle que je souhaite l’exposer ici, c’est-à-dire en lien avec la connaissance de soi, si l’on me posait la question.

A travers ma pratique et mon vécu personnel, voici celle qui m’a semblé la plus juste:

« Pour moi, nos valeurs sont toutes les choses qui comptent pour nous, tout ce qui nous définit, tout ce qui nous motive et nous pousse à agir dans notre existence. »

Un peu plus d’explication avec l’aide du livre  « Sophrologie, Lexique des concepts, techniques et champs d’application, sous la direction de Richard ESPOSITO » :

Nos valeurs regroupent toutes les croyances ancrées en nous, soit par notre éducation (scolaire et familiale), soit par nos expériences de vies ou par des rencontres brèves avec certaines personnes.

Par exemple, l’amour, l’amitié, la famille, l’empathie, la tolérance, la liberté, le respect, le courage…

Chacun d’entre nous a des valeurs existentielles et morales.

Une valeur morale : ce qui permet à une société donnée (association, famille, parti politique…), de rassembler ses membres sur de grandes idées, aspirations ou qualités communes. Elles ne tiennent pas compte des idéaux individuels. (Si un membre n’est plus en accord avec, il est tenu de quitter le groupe.)

Une valeur existentielle : appartient, est propre à chaque individu. Elle est ce qui donne du sens à la vie, à l’existence, ce qui nous tient à cœur. Elle est un moteur formidable pour agir, pour vivre pleinement sa vie, de façon digne, libre et responsable.

 Certaines de nos valeurs peuvent être communes aux deux… tout dépend de notre réalité.

Pourquoi est-il important de connaître ses propres valeurs dans la recherche de notre identité ?

 

Comme je l’ai expliqué ci-dessus, depuis notre enfance, nous avons reçu et rencontré de nombreuses valeurs au sein de notre famille et de notre société. Certaines nous correspondent parfaitement et d’autres non. Celles qui nous correspondent, nous les défendons plutôt bien, accompagné de sentiments de satisfaction, de joie et parfois d’une sensation de sérénité.

Par contre lorsque nous suivons des valeurs qui ne nous correspondent pas, un malaise peut subsister, accompagné de doutes qui peuvent nous donner la sensation d’être perdu, de pas savoir ce que l’on veut ou ce qu’il semble important pour nous et nous conduire au mal-être.

 Faire le tri de ses propres valeurs morales et existentielles me semble donc indispensable, dans la recherche de notre identité, pour pouvoir agir en étant en accord avec soi, dans toutes les sphères de notre vie (professionnelle, sociale et familiale) et pouvoir transmettre nos valeurs les plus chères à nos enfants. Ce tri nous permet également de tisser des liens sociaux avec les personnes partageant ces mêmes valeurs et éviter les relations toxiques.

Ainsi, notre connaissance de soi étant approfondie, affinée et nos valeurs respectées, un sentiment de liberté, de bien-être et de bonheur peut nous envahir.

 

Comment travailler sur ses valeurs, en particulier ses valeurs existentielles, en séance de sophrologie ?

Le travail sophrologique, sur les valeurs, intervient le plus souvent en fin d’accompagnement lorsque la personne a effectué un premier travail corporel et mental, permettant l’harmonie des deux parties et lorsque la personne se sent prête à aborder cette étape.

La sophrologie a une grande place dans ce domaine car elle peut nous permettre de visiter nos valeurs existentielles et en faire un tri pour en renforcer certaines positivement, s’en libérer d’autres ou en inventer des nouvelles. 

Il existe plusieurs techniques pour travailler sur ses valeurs dont une simple que j’aime beaucoup pratiquer en 5 à 10 min  qui consiste, après une détente corporel, à méditer sur une valeur que l’on choisit pour la faire évoluer et/ou la renforcer positivement, en accueillant tout ce qui émerge dans notre corps et notre esprit afin de l’intégrer. En fin de pratique, je pose sur papier tous ces ressentis, sentiments, pensées sur la valeur méditer, me permettant de plus conscientiser l’expérience vécue et de conserver le tri de mes valeurs importantes et moins importantes.

En résumé, connaitre ses propres valeurs constitue une étape importante, dans la recherche de soi, pour prendre les décisions en accord avec soi dans tous les domaines de sa vie et accéder à une sérénité intérieure. De plus, le tri de toutes nos valeurs existentielles et morales peut nous permettre de connaitre les valeurs à transmettre à notre descendance et de s’entourer uniquement de personnes qui nous correspondent.

Kahina VILET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + dix-sept =